AS GRACES

Adresse
/
Téléphone
7 une belle histoire.
 
Et comme toute belle histoire, elle a une fin...Cette fin arrive ce Dimanche 20 Mai à 17h15 lorsque l'arbitre donne le dernier coup de sifflet de ce AS Grâces-Plédran clôturant ainsi la saison 2017-2018.
7 belle histoire commence 7 ans plus tôt sur le terrain de Pabu au 2ème tour de Coupe de France par une victoire 7-0, et oui 7 étonnant...! Avant cette 1ère rencontre officielle, quelques mois plus tôt, en Mai 2011, Joël Milonnet et Michel Lasbleiz s'étaient mis d'accord avec moi pour que je devienne le nouveau coach de L'AS Grâces...
Entre ces 2 dates, beaucoup d'événements, beaucoup de bonheur, de souvenirs inoubliables. En tête, bien entendu, cet exploit formidable au 6ème tour de la Coupe de France face à la DH de Plouzané devant un public record au Stade François Colas. Une victoire arrachée au bout de la prolongation (2-1) qui nous ouvre les portes du 7ème tour et ce match fabuleux face au leader de la Ligue 2, le Stade Brestois au Roudourou devant 5000 spectateurs. Inimaginable ! Un rêve de gosse.
La montée en DSR face à L'US Perros en Mai 2013 est également en bonne place dans ma mémoire avec beaucoup de tension, de suspens et un formidable dénouement.
La montée en DSE en Mai 2015 est un autre temps fort, c'est un niveau de jeu exceptionnel pour un club comme le notre avec des déplacements lointains (nous avons joué Redon dans le 44..).
Les épopées en Coupe sont également de beaux souvenirs avec 2 finales de Coupe Ange Lemée, l'une en 2014 face à Ploufragan et l'autre en 2016 face à Frémur sans hélas réussir à soulever le trophée. Alors, on garde en mémoire les parcours et les soirées vécues apres les demi-finales remportées à Uzel en 2014 et surtout celle de 2016 sur le terrain de Ploufragan, solide formation de DSE, au terme d'un match fou et d'une héroïque prolongation.
Bien sûr, il y a aussi quelques déceptions. Le fait de ne pas avoir réussi à tenir le club en DSE, l'élimination au 5ème tour de Coupe de France dans le chaudron de Plouvien qui pour moi, est l'élément déclencheur de nos 2 dernières saisons difficiles avec hélas, les états d'âmes de certains joueurs plombant la vie du groupe à des moments importants.
Tout ceci aurait pû être effacé en réalisant un bon début de saison cette année mais hélas, une cascade de blessures et deux suspensions plombent notre entame et jamais nous ne réussissons à inverser cette spirale négative en enchaînant une série pouvant provoquer un déclic.
Outre ces résultats sportifs, on ne peut oublier les moments festifs vécus au club avec ces après matchs chez Annie, au Shooter et bien sûr chez Dame Isa. Je citerai pêle mêle comme un certain "Julien Cazard" la danse du ventre endiablée de notre Jean Mich avec notre avant centre Christopher un soir de fin de saison ou encore ce magicien capable de nous faire disparaître ou réapparaître à sa guise lors d'une soirée organisée suite à notre aventure en Coupe de France. On ne peut oublier la journée et la soirée des 50 ans du club ou encore cette folle soirée au retour de la finale de 2016 avec une communion extraordinaire entre tous les acteurs du club.
Et bien d'autres moments, d'autres anecdotes que vous ne manquerez pas de me rappeler au fil des années lorsque nous aurons le plaisir de nous croiser et de nous rencontrer.
Voilà, une page se tourne mais le livre n'est pas fini ni pour vous ni pour moi. Je suis certain que L'AS Grâces va écrire de nombreuses belles histoires encore. Je suis de tout coeur avec Guy et Mathieu, le nouveau tandem de coachs. Je suis de tout coeur avec vous tous, pour revivre de grands moments au club. Je suivrai avec intérêt tous les résultats et ne manquerai pas de passer dès que possible au Stade François Colas.
Ah, j'oubliais...Plédran est venu chercher son maintien sur ce dernier match (0-2). Nous avons vendu chèrement notre peau, les inquiétant lors d'une bonne seconde période mais pas assez pour finir sur une bonne note et contrarier cette équipe qui jouait le Stade Brestois au 7ème tour de Coupe de France il y a quelques mois et dégringolait ensuite au classement au point de venir jouer chez nous son maintien en espérant un faux pas des autres...Tiens, tiens...ça me rappelle quelque chose...Comme quoi...Mais il n'y a aucun regret à avoir.
7 une belle histoire, 7 une page qui se tourne, 7émouvant, 7 saisons parmi vous, que du bonheur !
Merci, merci et encore MERCI.
Ce sera mon dernier mot, le dernier mot du coach.
 
Au plaisir de vous croiser
 
Bonne route.
 
Lionel